Ressources humaines et somme des talents

Ressources humaines et somme des talents

lowres_3492_09-16-Odile-2

Odile Poupart, CPA, CA

Directrice principale, Finances et administration

Odile.Poupart@bluebridge.ca

Ressources humaines et somme des talents

Jadis appelée « Service du Personnel », la fonction RH doit sans cesse se réinventer. Les organigrammes d’aujourd’hui ne ressemblent plus du tout à ceux d’il y a trente ans. Qu’il s’agisse de recrutement ou de gestion des postes en interne, nous devons favoriser l’agilité, la flexibilité et la créativité. Les raisons historiques de cette évolution ont été largement identifiées et font l’objet d’une documentation importante. Sans entrer dans le détail, citons simplement ici la dématérialisation des échanges et la rapidité des communications. Dans une société de services, et qui plus est, de services personnalisés, les talents et compétences doivent avoir la capacité de s’adapter et de réagir en temps réel. Une organisation flexible est à même de répondre pleinement aux imprévus. C’est ici que nous devons interroger les définitions de postes car, au sens classique, il semble qu’une interprétation stricte ne laisse que peu de place à l’inventivité et aux exigences du quotidien.

 C’est également sur ce point que le service des Ressources Humaines trouve toute sa pertinence. Connait-on réellement les trésors de créativité et les facultés d’implication de chacun des membres de nos équipes ? Nous constatons aussi que nos collaborateurs sont très ouverts et plutôt enthousiastes à l’idée de faire bouger les lignes et de ne pas se contenter de rester dans un poste figé. De nos jours, plus qu’un simple travail, un employé cherche un environnement épanouissant et une véritable expérience professionnelle.

Cette attitude représente un défi majeur pour l’entreprise au moment de l’embauche : s’agit-il simplement de pourvoir un poste ou plutôt d’engager une personnalité capable d’apporter de la valeur à l’ensemble de l’organisation ? Cherchons-nous un profil standard ou plutôt une personnalité capable de développer ses talents au sein de l’équipe existante ? Favoriser l’éclosion de capacités multiples c’est aussi accompagner le développement de toute l’entreprise.

Dans une structure où se côtoient quatre générations, des baby-boomers à la génération Z, les habitudes de travail et les différences culturelles peuvent parfois représenter un frein. A nous de réinventer sans cesse un dialogue pour mettre la bonne personne à la bonne place en considérant, ici aussi, que rien n’est figé. Harmoniser les talents devient un facteur d’économie et de croissance. A tous les niveaux de responsabilité de l’entreprise, ce type d’ouverture et d’écoute permet de sensibiliser chacun à son niveau. Et nous devons écouter le message fort envoyé par la jeune génération qui résiste à toute forme d’engagement durable. Nous devons favoriser le mentorat et la mémoire des plus aguerris et savoir décrypter ce que cachent les comportements parfois inattendus des plus jeunes.

C’est ici que nous devons élargir le sens de l’acronyme RH. Ce « R » pour Ressources paraît bien limité si on n’y entendait aussi Relations. Les Relations Humaines en tant qu’outil de développement. Souvent considéré comme une charge, comme un service qui ne génère pas de revenu, la fonction RH peut ainsi devenir un élément clé de la progression de l’entreprise.