Investissements responsable, durable, d’impact…quelle est la différence ?

investissement d'impact

Investissements responsable, durable, d’impact…quelle est la différence ?

Natalie Colpron, FICA, FSA

Vice-présidente principale, Clientèle privée et institutionnelle

natalie.colpron@bluebridge.ca

Il n’est pas étonnant que l’investissement responsable, l’investissement durable et l’investissement d’impact soient souvent confondus. Après tout, chaque approche considère les implications sociales et environnementales plus larges d’un investissement. Mais il existe des distinctions importantes entre ces termes.

L’approche d’investissement responsable incorpore les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans la sélection et la gestion des placements.  C’est un mouvement qui remonte aux années 80 et qui a commencé par des investisseurs qui excluaient des industries de leur portefeuille basé sur des critères moraux ou éthiques (par exemple, les fabricants d’armes ou de tabac). L’investissement responsable a évolué depuis et a recours à différentes stratégies de mises en œuvre, telles que :

  • Le filtrage négatif : exclusion de certaines entreprises ou industries du portefeuille en raison des effets nocifs ou potentiellement nocifs pour les êtres humains des produits et services qu’elles offrent ou en raison de pratiques répréhensibles ;
  • Le filtrage positif : inclusion de certaines entreprises dans le portefeuille en raison des produits et services qu’elles offrent ou des pratiques exemplaires qu’elles démontrent ;
  • Le meilleur du secteur («best in class») : sélection des entreprises démontrant les comportements les plus avancés de chacun des secteurs ;
  • Intégration des facteurs ESG avec les paramètres financiers traditionnels lors de l’évaluation de la valeur d’une entreprise ;
  • L’engagement des actionnaires pour influencer directement le comportement d’une entreprise (votes aux assemblées, dialogues, propositions d’actionnaires).

Selon nos observations, la prise en compte des facteurs ESG s’est faite en grande partie pour des raisons de gestion des risques, et c’est ce que nous retenons de l’investissement responsable.

Quant à l’investissement durable, les investisseurs se concentrent en premier lieu sur les opportunités ESG par le biais de la sélection des investissements et de la gestion de portefeuille. Ces investisseurs mettent l’emphase sur la création de valeur à long terme en sélectionnant des sociétés qui pourraient surperformer les marchés et générer des rendements à long terme grâce à leurs pratiques ESG. On peut citer notamment des entreprises qui contribuent à la transition énergétique et des entreprises qui développent des solutions à une gestion forestière durable.

Un peu plus loin sur le continuum des différentes approches d’investissement, on retrouve l’investissement d’impact. Les investisseurs visent plus que des rendements financiers : ils souhaitent être acteurs du changement. Les principales différences entre l’investissement durable et l’investissement d’impact sont l’intention et la mesurabilité. Selon le Global Impact Investment Network (GIIN), l’investissement d’impact se définit par « des investissements effectués dans des entreprises, des organisations et des fonds avec l’intention de générer un impact mesurable et bénéfique pour la société et l’environnement ainsi qu’un rendement financier. »

Certains investissements d’impact sont classés en tant qu’investissements thématiques, mettant l’accent sur un ou plusieurs secteurs où les besoins d’ordre environnemental ou social suscitent des occasions de placement offrant des taux de rendement comparables ou plus élevés que ceux du marché. D’autres priorisent l’impact et sont susceptibles, en contrepartie, de nécessiter des compromis sur le plan financier. Par conséquent, la gamme de rendements en découlant sera fonction des objectifs stratégiques visés par les investisseurs.

Le tableau ci-après résume le continuum des différentes approches d’investissement, allant des placements traditionnels sans égard aux critères ESG jusqu’à la pure philanthropie.

Selon le GIIN’s 2020 Annual Impact Investor Survey, les investissements d’impact ont connu une progression rapide au cours des dernières années. GIIN estime la taille du marché actuel à 715 G $ US selon une base de données de plus de 1 720 investisseurs d’impact.

Pour en apprendre davantage sur l’investissement d’impact, venez écouter les représentants de Blue Bridge accompagnés de Rosalie Vendette, experte en finance durable ce mardi 29 septembre à compter de 12h. Inscription au webinaire Blue Bridge.

 

Sources :