Élections américaines votre portefeuille s’en balance

Élections américaines votre portefeuille s’en balance

Jean-Michel Charette, Directeur adjoint, Investissements

jean-michel.charette@bluebridge.ca

Bien que Joe Biden soit officiellement élu 46e président des États-Unis, les élections américaines occupent toujours une grande place dans l’univers médiatique. De nombreux changements sont à prévoir dans ce pays tiraillé tant politiquement que socialement. D’un point de vue économique, les répercussions à court terme seront importantes, et ce peu importe l’issue de cette joute interminable. La bonne nouvelle dans tout ça ? En gestion de portefeuille, les nouvelles à court terme affectent très peu les décisions pour le bien d’un portefeuille sur le long terme.

Lorsqu’il s’agit de gestion de portefeuille, les éléments à court terme sont généralement bien assimilés par les gestionnaires actifs qui ont la possibilité et le flair de bien se positionner pour faire face aux diverses politiques des différents partis. Bien que les périodes d’incertitude soient généralement peu appréciées par les investisseurs, compte tenu des risques que cela apporte au niveau de la variation des prix des actifs à court terme, les gestionnaires d’actions actifs, quant à eux en raffolent. En effet, ils utilisent ces périodes pour faire le plein d’investissements dans des compagnies qu’ils savent solides et profitables à long terme. La diversification dans de nombreuses classes d’actifs réduit également l’impact politico-économique sur le portefeuille puisque plusieurs types d’investissement ne sont absolument pas affectés par le résultat des élections américaines. Prenons par exemple les investissements globaux dans les marchés de l’immobilier, de l’agriculture, de la dette privée, des investissements dans des entreprises en démarrage ainsi que les types d’investissement que chaque classe d’actif contiennent. Ils ont tous un point commun :  le résultat des élections n’est pas le principal facteur de risque ou d’opportunités.

Imaginons le scénario suivant : vous avez un horizon de placement de plus de 10 ans et un mandat de croissance permettant d’engendrer de bons rendements en absolu sur une longue période de temps.  Vous ne devriez pas réduire votre allocation aux actifs risqués (les actions, par exemple), basé sur le fait que le parti au pouvoir soit républicain ou démocrate, car en se basant sur les changements à court terme, les deux partis peuvent apporter de bons éléments sur le plan économique. À titre d’exemple, les investissements proposés en infrastructure par Joe Biden et son équipe sont perçus chez la plupart des économistes comme favorisant une croissance économique robuste pour les américains. D’un autre côté, la philosophie de libre marché et les baisses d’impôts proposés par Trump est très prisée des entreprises. Un dernier point à retenir en ce qui concerne les élections. Il n’y a pas seulement le choix du président qui compte. Le reste du congrès, avec la chambre des représentants et le sénat, ont une grande importance. Historiquement, les rendements du marché boursier sont meilleurs lorsque les démocrates sont au pouvoir mais les rendements avec les républicains sont nettement supérieurs à 0.

En conclusion, il est important de garder en tête que peu importe l’issue finale de cette rocambolesque élection, conservez vos investissements. Avec une diversification dans de nombreuses classes d’actifs et l’utilisation de la crème des gestionnaires actifs, vous pourrez dire que les élections américaines, votre portefeuille s’en balance.