La planification successorale de génération en génération

La planification successorale de génération en génération

BlueBridge_6880

Edward Walecki

Directeur des relations clients Europe

edward.walecki@bluebridge.ca
La façon dont les familles interagissent a toujours été l’une des plus grandes énigmes du monde. Les différentes générations se transmettent non seulement des connaissances et un patrimoine, mais aussi une dynamique entre les membres de la famille qui évolue et transmise de génération en génération. Faire affaire avec un bureau de gestion de patrimoine, c’est faire le choix d’un partenaire qui encadre les familles dans la structuration de leur planification successorale pour envisager un avenir serein.

Une étude menée par R.A. Prince & Associates, inc. indique que les deux tiers des cadres supérieurs des bureaux de gestion de patrimoine unifamilial affirment que les familles à valeur nette élevée éprouvent des problèmes découlant des comportements des héritiers. Ils seraient dus à l’incapacité de ces derniers à composer efficacement avec leur richesse.

Dans un monde où la génération montante a accès à plus d’informations que jamais, cette « incapacité » est très difficile à quantifier. Est-il toujours juste pour un patriarche ou une matriarche de porter un jugement sur les capacités de ses héritiers? Certains cas sont assez simples, mais dans de nombreuses situations, les héritiers n’ont pas l’occasion de se faire valoir.

Malheureusement, la réponse à cette question de capacité demeurera toujours floue.

Cet objet de litige peut déclencher des perturbations et potentiellement ruiner la fortune et l’héritage familial, et plus important encore, l’harmonie et la dynamique au sein d’une famille. J’ai déjà fait mention de ce point dans mon article précédent « La planification successorale est-elle un luxe? » .

Au contraire, si la « capacité » d’un héritier est bien cultivée et canalisée, elle peut conduire vers une transition harmonieuse et certainement à une progression alignée sur les dernières tendances, approches et technologies. L’« incapacité » d’un héritier ne mène pas nécessairement à l’échec. Elle peut mener à des formes d’adaptation pouvant faire éclore des talents jusqu’ici insoupçonnés et ouvrir l’accès à d’autres secteurs potentiels de croissance. Avant tout, les aptitudes en question n’ont pas à englober la création ou la conservation d’actifs financiers, étant donné que les héritiers peuvent recevoir des conseils de tierces parties sur ces aspects. Essentiellement, les aptitudes d’un individu ne doivent pas être jugées seulement en contexte financier, car elles dépassent largement ce cadre.