Les crypto-monnaies : révolution technologique ou secret bancaire moderne?

Les crypto-monnaies : révolution technologique ou secret bancaire moderne?

lowres_3716_09-16-Alexandre-2

Alexandre Cabana Brochu, M.Sc., CFA

Analyste

alexandre.cabanabrochu@bluebridge.ca
Véritable révolution dans le domaine financier, les crypto-monnaies gagnent rapidement en popularité depuis les dernières années. Absentes du paysage financier avant la crise de 2008, elles connaissent un engouement marqué dès 2009, conséquence d’une perte de confiance des investisseurs envers le système financier traditionnel.

Un concept qui gagne en popularité

Au départ utilisé uniquement par un nombre restreint de programmeurs initiés, le concept attire dorénavant les particuliers, les investisseurs privés, les fonds de capital-risque et, depuis le début de cette année, les hedge funds (fonds spéculatifs) spécialisés[1]. Alors que le bitcoin était l’une des seules crypto-monnaies en circulation en 2009, il y en a actuellement plusieurs centaines, dont les principales demeurent le bitcoin (107 G$ US), Ethereum (29 G$ US), Ripple (7,8 G$ US) et Litecoin (3 M$ US)[2]. La capitalisation actuelle de ces crypto-monnaies atteint aujourd’hui près de 165 milliards de dollars américains, soit une capitalisation équivalente à la taille des sociétés PepsiCo ou Walt Disney. Cela leur vaudrait la 29e place dans le classement des sociétés du S&P 500[3]. L’intérêt grandissant pour ce genre de monnaie alternative a propulsé la valeur de certaines monnaies vers des sommets inespérés. Concept largement utilisé dans les médias, mais souvent incompris, que sont les crypto-monnaies et pourquoi les autorités les perçoivent-elles comme une véritable menace pour l’écosystème financier?