Des jeunes ambitieux 2ème partie

Des jeunes ambitieux 2ème partie

lowres_3246_09-16-Mélissa-2

Mélissa Gresseau

Adjointe juridique

Melissa.gresseau@bluebridge.ca

Nous vous avions promis, lors du précédent article, la suite de la présentation des étudiants de niveau postsecondaire ayant fait preuve de persévérance dans leurs études malgré des difficultés rencontrées dans leur parcours scolaire et à qui notre Fondation a offert des bourses afin de les aider à assumer le coût de leurs études.

Portait de jeunes persévérants

 

STÉPHANE DÉMANOU DJEUDJEU

 

 

Ma maxime préférée: «  Les seules limites qui existent sur terre sont celles qu’on se donne » (Laurent Gounelle)

Je m’appelle Stéphane et je vais au Collège international des Marcellines situé à Montréal.

Les sujets d’étude que je préfère sont les mathématiques, l’économie et l’histoire. À titre d’implication personnelle et communautaire, j’ai été président du conseil étudiant de mon école ainsi que de deux autres comités scolaires.

Toutefois, à cause de ma charge de travail, j’ai jugé mieux de me concentrer sur mes cours et possiblement recommencer l’implication durant cette session. Après mes études, je souhaiterais être comptable professionnel agréé.

 

SALIM-RAYANE MOHAMEDI

 

Ma maxime préférée: « N’abandonne jamais, car le sentiment d’abandon est la pire chose ». (Anonyme).

Je m’appelle Mohamedi Salim-Rayane et je vais au Collège de Maisonneuve situé aussi à Montréal.

Mes sujets d’étude favoris sont le droit (criminel, international ou civil) et la psychologie. Je m’implique bénévolement dans diverses activités organisées par des centres des jeunes ainsi que par la Ville de Montréal. J’aime aussi faire de l’improvisation. Après mes études, je souhaiterais devenir avocat ou neuropsychologue.

 

THÉA ST-AMAND

 

J’adore les citations de Victor Hugo tel que : « Lire, c’est boire et manger. L’esprit qui ne lit pas maigrit comme le corps qui ne mange pas.

Je m’appelle Théa et je vais aussi au Collège de Maisonneuve.

Mes sujets d’étude favoris sont le droit et la politique.

Je ne m’implique pas bénévolement pour le moment parce que je dois aider ma mère qui est malade tout en poursuivant mes études scolaires. Plus tard, je souhaiterais devenir avocate et apporter des changements positifs à notre société actuelle