L’investissement responsable de l’évolution à la révolution

L’investissement responsable de l’évolution à la révolution

Julia 3

Julia Ainsworth, Directrice adjointe, Investissements

julia.ainsworth@bluebridge.ca

L’investissement responsable, qui est principalement axé sur les politiques environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) des entreprises, est un sujet d’actualité dans le secteur financier. Même si ce n’est pas une nouveauté, l’investissement responsable a évolué au cours des dernières années et s’est avéré être bien plus qu’une tendance à court terme. Cette évolution est stimulée par la demande accrue des investisseurs qui veulent que leurs placements aient des retombées utiles, par la dissipation du mythe selon lequel ce type d’investissement implique des compromis sur le plan du rendement, par l’augmentation importante du nombre et de la diversité des stratégies ESG offertes par les sociétés de placement, et par la reconnaissance de ce type d’investissement dans le milieu financier.

Les politiques ESG semblent être une bonne chose en théorie, mais qu’en est-il en pratique? Il y a eu des progrès importants relativement à leur application, mais bien sûr, leur application n’est pas parfaite et il est probablement irréaliste de penser qu’elle pourrait l’être. Auparavant, l’investissement responsable était centré sur une approche d’exclusion qui interdisait de détenir des titres associés à certaines industries. Or, il est très difficile de s’assurer que les placements ont l’effet convoité. Par exemple, un investisseur peut souhaiter exclure les combustibles fossiles, alors que le portefeuille investit dans un fabricant d’automobiles. Étant donné que des combustibles fossiles sont utilisés pour fabriquer et faire rouler les automobiles, l’efficacité réelle de l’approche est douteuse. Même l’inclusion de l’énergie renouvelable peut nuire à l’atteinte de l’objectif en raison des intrants énergétiques. Étant donné que les combustibles fossiles continuent d’être une source d’énergie dominante, ils sont difficiles à éliminer.

Plusieurs nouvelles approches qui mettent l’accent sur les résultats visés ont fait leur apparition et permettent à l’investissement ESG de gagner beaucoup de terrain, étant donné qu’elles attirent un groupe d’investisseurs plus large. On peut penser, par exemple, à la réduction du dioxyde de carbone, à la prise en considération des revenus dérivés directement et indirectement de certains secteurs, au développement de l’énergie renouvelable, à la protection de l’eau, aux droits de la personne, aux relations communautaires, etc.

Même si les problèmes environnementaux sont souvent les plus visibles, les politiques sociales et de gouvernance des entreprises sont tout aussi importantes et attirent de plus en plus l’attention des investisseurs professionnels. Il semble être sensé de choisir des sociétés qui traitent bien leurs employés et leurs collectivités et qui ont de solides mécanismes de gouvernance. On s’attend à ce que ces entreprises soient plus robustes et permettent d’obtenir un meilleur rendement à long terme. Par conséquent, même si la plupart des professionnels de l’investissement n’ont pas officiellement pour mandat d’intégrer l’investissement ESG, bon nombre d’entre eux appliquent des critères ESG à leur processus d’investissement.

Selon Morningstar, en 2018, le nombre de fonds durables aux États-Unis a augmenté de 50 % et maintenant représente des actifs d’environ 160 milliards de dollars. De plus, en 2018, 63 % des fonds durables américains ont figuré parmi les fonds ayant le meilleur rendement de leur catégorie respective, en plus d’afficher un bon rendement par rapport à leurs équivalents traditionnels depuis plusieurs années. Ces résultats sont appuyés par des recherches universitaires qui montrent que l’investissement durable ne défavorise pas les investisseurs sur le plan du rendement. Au Canada, l’investissement responsable compte pour plus de 50 % des actifs canadiens gérés.

Compte tenu de cette croissance des options d’investissement et des actifs investis, il est important d’être conscient d’un obstacle important : le manque d’uniformité des données ESG. En général, les rapports des entreprises sont de nature volontaire et variée, ce qui entraîne des écarts dans les données et complique l’évaluation des entreprises. Les fournisseurs de l’information sur le secteur financier créent des outils de plus en plus sophistiqués pour faciliter l’évaluation des données ESG, mais si les données présentées sont douteuses, les résultats seront tout aussi douteux. En fait, selon une récente analyse de State Street, les évaluations ESG menées par les quatre principaux fournisseurs de données ESG étaient faiblement corrélées entre elles, et leurs conclusions différaient grandement. Par conséquent, il est difficile d’être certain qu’un placement respecte les critères de l’investissement responsable. Compte tenu de cette limite, les investisseurs exhortent les organismes de réglementation des valeurs mobilières à concevoir un cadre pour la communication des données ESG des entreprises.

Malgré les défis, les progrès sont encourageants. La sensibilisation accrue à l’investissement responsable a également des effets positifs moins perceptibles. Certaines entreprises prennent des mesures proactives à l’égard d’ESG, notamment en mettant à jour leurs politiques et en améliorant la gouvernance, en réduisant leur empreinte de carbone, en finançant des groupes de défense des droits de la personne, etc. Une saine gestion passe notamment par l’application des principes ESG, qui permettent de solidifier une entreprise, favorisent un milieu de travail agréable et sain, améliorent la perception du public et peuvent même procurer un avantage concurrentiel durant la transition vers une économie faible en carbone. Chaque étape de cette évolution contribue de façon importante à ce qui semble être une révolution dans le domaine de l’investissement.

 

 

Sources :

  • Hale, J., 2019, Sustainable funds US Landscape Report. Morningstar.
  • Hale, J., 2016, Sustainable Investing Research Suggests No Performance Penalty.
  • Association pour l’investissement responsable, 2019 : https://www.riacanada.ca/fr/linvestissement-responsable/
  • ThinkAdvisor, 2018 : Big Investors Push SEC to Standardize ESG Reporting for Companies.
  • State Street Global Advisors, 2019 : The ESG Data Challenge.