Cadeaux

Cadeaux

lowres_3512_09-16-Agathe-2

Agathe Béranger

Gestionnaire relations clients

Agathe.Beranger@bluebridge.ca

Voici le temps des Fêtes…  Nos villes s’illuminent de multiples lampions scintillants et nos foyers se parent de dorures et de décorations aux couleurs chatoyantes.

A travers le monde, Noël est avant tout une fête familiale, ponctuée de rituels et de traditions. La remise des cadeaux est aujourd’hui la plus importante. Ce geste d’offrir n’a pas la même origine ou signification selon les pays. Petit tour des us et coutumes…

En Norvège, tout comme en Suède, c’est Tomte, un gnome portant une barbe, un chapeau rouge et de vieux vêtements, qui distribue les cadeaux aux enfants. Selon la légende, cette « créature » protégerait les villageois en échange d’un bol de gruau au beurre. En Suède, les habitants offrent des cadeaux à leurs proches le 24 décembre, et les accompagnent de quelques vers en rimes, une coutume très ancienne.

Au Mexique, ce sont les Rois mages (Melchior, Gaspard et Balthazar) qui récompensent les enfants le 6 janvier.

En Hongrie, le soir du 5 décembre, les enfants sages accrochent leur chaussette de Noël afin de recueillir les friandises, jouets et livres distribués par Saint Nicolas.

En Grèce, pas de Père Noël. C’est le 1er janvier,  jour de la Saint-Basile, que ce dernier apporte son lot de cadeaux et surprises.

Au Pays-Bas, c’est le 6 décembre que Saint-Nicolas, ayant quitté l’Espagne en bateau pour aborder les côtes hollandaises, parcourt le pays à cheval pour faire sa distribution de cadeaux… ou de coups de martinet[i].

En Italie, c’est le 8 décembre que débutent les festivités, mais il faut attendre l’Épiphanie pour recevoir les cadeaux apportés par la Befana (sorcière) qui visite les cheminées sur son balai volant.

Chez nous, au Québec, et ailleurs en Amérique du Nord, du lait et des biscuits sont placés près de la cheminée afin que le Père Noël se restaure durant sa grande distribution de cadeaux.

Mais en Irlande, pays cher à mon cœur, le jour de Noël on laisse, avant de partir pour l’église, un verre de whisky pour le Père Noël…  Je vous laisse imaginer le taux d’alcoolémie de ce dernier à la fin de sa tournée…

Transportons-nous en Russie.  Le 31 décembre,  le Père Gel – un genre de cousin du Père Noël, vêtu de bleu et de blanc – se partage, avec la grand-mère Babouchka, la tâche de distribuer des cadeaux aux enfants.

Pour finir, voici l’Islande aux multiples légendes et ses treize joyeux trolls. On les appelle localement les Yule Lads. Père Noël ou Père Fouettard, le troll est un être parfois rigolo, parfois cruel, ayant une mission bien particulière et abracadabrante.  Durant les treize nuits précédant Noël, un troll malicieux et déjanté déambule dans les rues pour rendre visite à chaque enfant. Si ce dernier a été sage durant l’année, le lutin déposera un cadeau dans la chaussette accrochée à la fenêtre. Dans le cas contraire, ce sera une pomme de terre pourrie !  Chaque troll a son petit nom et son costume : le Trapu, le Claqueur de Porte, le Dadais des Ravines, le Voleur de Saucisses, le Crochet à Viande, le Lécheur de Cuillère, le Gobeur de skyr (sorte de yogourt), le Voyeur derrière les Fenêtres, le Voleur de Bougie, etc…  et sa mission : voler des casseroles, claquer les portes la nuit pour effrayer les habitants, dérober les galettes de Noël, suivre les enfants pour leur voler leurs bougies….

Et vous ?  Quels sont vos rituels ?

[i]Martinet : sorte de fouet autrefois utilisé pour punir les enfants.  Si vous êtes né dans les années 50/60, vous en avez peut-être quelques souvenirs…