Dessine-moi le monde dans lequel je vivrai…

Dessine-moi le monde dans lequel je vivrai…

Alain_Vignette2

Alain E. Roch, MBA

Président et chef de la direction

Alain.Roch@bluebridge.ca

Lorsque mes deux jeunes ados m’ont demandé comment j’imaginais le monde dans lequel ils allaient évoluer, je les ai rassurés en évoquant le bien-fondé du multiculturalisme, de la tolérance, de la résolution de conflits, de l’agriculture écologique, etc.

Mais en fait, je leur ai caché mes craintes et je n’ai même pas évoqué avec eux des pistes de solutions… Pourtant, il y en a… et c’est à nous, les adultes, les décideurs, les politiciens, etc. de les imaginer et de les mettre en place.

Craintes et réflexions…

La captation de la croissance par les plus riches, tendance lourde de la mondialisation. 1 % des plus riches de la population mondiale auraient capté 27 % de la croissance des revenus dans le monde depuis 1980, alors que 50 % des plus pauvres n’en auraient perçu que 12 %.

Cette hausse des inégalités a aggravé les clivages et accentué le populisme. Ce n’est pas un hasard si c’est aux États-Unis et au Royaume-Uni, où les inégalités ont explosé, qu’on a assisté à l’élection de Donald Trump et au vote en faveur du Brexit. Si l’on ne donne pas de réponse à cette population, en lui montrant qu’elle peut bénéficier de la mondialisation, cela créera des risques politiques très lourds.

Certes, cette croissance des revenus, liés à l’accélération de la mondialisation, a permis à des pays comme la Chine de réduire fortement le nombre de pauvres.

La mondialisation a des effets bénéfiques, mais on pourrait faire mieux.

Avec des choix politiques différents en matière de redistribution, on peut modifier sensiblement cette tendance. Mais tous les pays, même les plus égalitaires comme les Scandinaves, subissent un accroissement des écarts de revenus. Ils sont soumis à la pression de la concurrence fiscale, qui a conduit la Suède, par exemple, à supprimer l’impôt sur la fortune et même l’impôt sur les successions, favorisant les contribuables les plus fortunés…